Art-thérapie et risques psychosociaux

Les risques psychosociaux se situent à la confluence du travailleur, en tant qu’individu, et de sa situation de travail.

Cette rencontre se révèle parfois douloureuse.

 

Lorsqu’un individu est confronté à trop de stress, ou de violence, il risque de développer un syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out.

 

Parfois, à cause d’un ennui global et d’une absence de satisfaction professionnelle, la personne peut également développer un syndrome d’épuisement professionnel, cette fois-ci par l’ennui, le bore-out.

 

De même, lorsqu’il y a une divergence trop importante entre les idéaux du travailleur (dont il aura conscience ou pas) et sa réalité quotidienne sur son lieu de travail, alors la souffrance risque d’advenir.

 

Art-thérapie et risques psychosociaux Art-thérapie et risques psychosociaux[/caption]

 
Une souffrance à prendre en compte.

Cette souffrance, vécue par tout travailleur concerné, est souvent mal comprise et insuffisamment prise en charge, pourtant elle est porteuse de sens, c’est-à-dire qu’elle signifie quelque chose.

 

Il est à noter que cette souffrance est fréquemment accompagnée d’une perte de lien entre le travailleur et ses collègues ou entre le travailleur et sa hiérarchie.

 

Elle altère de toute façon la capacité à communiquer et par là même risque de rendre impossible la résolution de conflits, ou toute stratégie visant à recréer du lien.

POURQUOI L’ART-THÉRAPIE PEUT-ELLE ÊTRE BÉNÉFIQUE EN CAS DE SOUFFRANCE AU TRAVAIL ?

La souffrance au travail est, pour beaucoup de personnes, une réalité de tous les jours. Alors en quoi l’art-thérapie pourrait œuvrer positivement dans ces situations de souffrance ?

 

Les bénéfices peuvent être multiples, de la réduction de stress, à l’accroissement des capacités créatives, en passant par le développement de la confiance en soi.

 

Parfois, le travailleur ne parvient pas à mettre des mots sur sa souffrance, ici aussi, l’art-thérapie peut jouer un rôle, puisqu’il s’agit d’une thérapie non verbale.

 

Durant les séances, l’art-thérapeute propose des dispositifs ouverts.
Ainsi, la personne venant en séance peut s’approprier ce qui lui est proposé, et donner un sens à ce qui se joue pour elle en séance.

 

Cependant, il faut le rappeler, ce qu’il s’y passe ne sera ni jugé ni interprété par l’art-thérapeute. L’important, ici, est de permettre la redécouverte du sens, du symbolique, pour la personne.

 

Une solution innovante

L’art-thérapie permet de retrouver une meilleure estime de soi ainsi que d’acquérir ou de retrouver la capacité à prendre des initiatives.

Une pratique poétique et ludique

L’art-thérapie se pratique toujours dans une situation suffisamment encadrée pour que la personne ne se sente pas « lâchée ». Toutefois l’art-thérapeute veille à ce qu’un espace de créativité soit préservé.

L’intérêt du dispositif art-thérapeutique est qu’il permet le jeu, pour que le « je » puisse advenir. En effet, nul besoin de connaissances artistiques pour pratiquer l’art-thérapie puisqu’il s’agit avant tout d’un espace de jeu.

La personne venant en séance est invitée à jouer avec ce qu’elle apporte comme matériau psychique, c’est-à-dire son vécu, ses ressentis…

Ainsi, le jeu permet l’ouverture à la surprise, puisque l’inattendu apparaît généralement lors d’un temps ludique. Se saisir de cet inattendu et jouer avec permet d’augmenter la capacité à réagir face à une situation imprévue, et développe la spontanéité.

L’acte créatif permet également à la personne de se rapprocher du point de rupture à partir duquel elle n’est plus parvenue à avancer, pour pouvoir se décaler de sa problématique principale. Ainsi, elle peut la voir « sous un autre angle », acte qui permet la mise en place d’une nouvelle dynamique, une impulsion vers un mieux-être global.

 

L’art-thérapie s’adresse à la singularité du sujet.

 

EN RÉSUMÉ

Des interventions menées par un art-thérapeute dans votre entreprise permettent :

 
Au travailleur de :
  • réduire son stress ;
  • développer sa capacité à réagir face à une situation inattendue ;
  • développer la confiance en soi ;
  • se permettre un temps de créativité hors des sentiers battus ;
  • d’apaiser sa souffrance liée au travail ;
  • d’accroître sa créativité.

 
À votre entreprise de :
  • renforcer la cohésion de groupe ;
  • proposer une solution innovante dans un cadre propice à la créativité et à l’assouplissement des mécanismes de défense, permettant ainsi à l’échange d’advenir ;
  • permettre aux employés un lieu et un temps dédié à l’accueil de leur souffrance, permettant, par là même, l’apaisement des tensions qui peuvent exister dans l’espace de travail ;
  • favoriser le mieux-être psychique et émotionnel de ses employés ;
  • d’intégrer de nouveaux collaborateurs de façon alternative.

MES PROPOSITIONS

Entre les séances d’art-thérapie ou les ateliers de médiations artistiques, vous trouverez probablement la proposition qui vous convient.

Je peux intervenir dans votre structure ou dans tout autre lieu.

Découvrez mes propositions.

 

Mes propositions

Sources

Dossier Risques psycho-sociaux sur le site INRS http://www.inrs.fr/risques/psychosociaux/ce-qu-il-faut-retenir.html

Articles sur la souffrance au travail sur le site Cairn.info :

– La souffrance au travail. Par Marc Loriol https://www.cairn.info/revue-pensee-plurielle-2015-1-page-23.htm

– La violence au travail. De quoi la souffrance au travail est-elle le symptôme ? Par Nadia Taïbi https://www.cairn.info/revue-cites-2012-2-page-I.htm

Besoin de plus d'informations ?