L’art-thérapie auprès des personnes âgées : bienfaits, séances et indications

L’art-thérapie est une méthode de soin qui fait appel à la créativité et les personnes âgées peuvent également profiter de ses bienfaits. Découvrez ici l’intérêt de l’art-thérapie et quelles indications permettent la venue du senior en séance.

 

Quels sont les bienfaits de l’art-thérapie chez les personnes du troisième âge ?

Le vieillissement est accompagné de troubles divers qui mènent la personne âgée vers un état de souffrance psychique. Les troubles les plus caractéristiques sont les suivants :

 

 

  • troubles de l’expression,
  • altération de la mémoire,
  • troubles de la communication,
  • troubles de la relation
  • troubles affectifs (anxiété, dépression…)

Ces troubles entravent la verbalisation de ce qui fait souffrance et entraînent un repli sur soi, une incapacité de créer ou maintenir du lien, ainsi qu’un désintérêt global (apathie).

 

Lorsque la personne âgée ne parvient plus à mettre en mots sa souffrance, l’art-thérapie peut être une solution à envisager, car il s’agit d’une thérapie non verbale. C’est une méthode non-médicamenteuse et elle est à envisager comme un accompagnement supplémentaire, en parallèle d’un suivi médical.

 

Parmi les bienfaits notables de l’art-thérapie, il est possible d’en citer quelques-uns. L’art-thérapie permet de :

 

 

  • Libérer la créativité de la personne âgée, qui a, parfois depuis longtemps et à cause d’un quotidien difficile, mis de côté cette capacité avec laquelle nous naissons tous et qui nous permet d’avancer dans la vie.
  • Retrouver certaines sensations corporelles qui semblaient perdues mais qui étaient simplement en sommeil,
  • Solliciter les émotions et explorer ses sensibilités. En effet, les sensations corporelles permettent l’évocation de moments de vie par le corps, sans besoin de verbalisation, et convoquent les souvenirs et les émotions de la personne du troisième âge.
  • Réactiver des parties du cerveau en mettant à contribution la plasticité cérébrale : la créativité appelle la créativité. Le fait d’être créatif améliore les connexions neuronales.
  • Apaiser sa souffrance.
  • Retrouver l’envie d’aller vers l’autre, de recréer du lien.
  • Rendre accessible au senior une forme de valorisation.
  • Ancrer la personne âgée dans l’instant présent, ce qui est utile en cas de troubles de la mémoire.

On peut dire que l’objectif d’un suivi en art-thérapie est d’accompagner la personne âgée vers un mieux-être global. Attention, il s’agit d’un mieux-être, pas d’une guérison. 

Un mieux-être peut signifier plusieurs choses : une meilleure acceptation de soi, un apaisement de la souffrance, la capacité de retrouver une aisance d’action (dans la parole, en retrouvant sa capacité à communiquer avec l’autre, ou à s’intéresser à l’autre, retrouver le goût de créer, avoir de nouveau accès au désir de vivre).

 

 

Lorsque la personne parvient à engager une verbalisation de sa souffrance, il est intéressant de proposer l’art-thérapie en complément d’un suivi proposé par un psychologue, ce dernier prenant le relais de l’art-thérapeute. Il pourra travailler avec son patient à partir de ce que celui-ci aura vécu en séance d’art-thérapie.

 

 

Vous l’avez compris, l’art-thérapie peut être une piste intéressante en cas de pathologies de type maladie d’Alzheimer ou de démences ou troubles liés au vieillissement et peut se proposer dans tous types d’établissements, qu’il s’agisse :

 

 

  • d’un EHPAD avec Unités de Vie Alzheimer, PASA, UHR, ou Unité Parkinson
  • de la psychiatrie en hospitalisation de courte ou de longue durée ou en hôpital de jour
  • d’une association venant en aide aux personnes âgées, porteuses de handicaps ou sans handicap.
  • d’un hôpital en unité de soins palliatifs, en gériatrie, oncologie

Toute solution est envisageable, il vous suffit d’en discuter avec l’art-thérapeute que vous aurez choisi de consulter. L’art-thérapeute peut également proposer des séances pour des particuliers, en cabinet ou à domicile, particulièrement lorsque la personne âgée n’a pas la capacité de se déplacer.

 

 

Bienfaits de l’art-thérapie chez les personnes du troisième âge

 

Que choisir : séances d’art-thérapie ou ateliers de médiations artistiques pour les personnes âgées ?

La confusion entre séance d’art-thérapie et ateliers de médiations artistiques est courante. En effet, l’art-thérapie en elle-même n’est pas une pratique réglementée. Cependant, les art-thérapeutes exerçant se doivent d’adhérer à un code de déontologie afin de pratiquer de façon éthique et responsable. N’hésitez pas à en discuter avec l’art-thérapeute que vous envisagez de consulter.

 

Ainsi, l’art-thérapie, selon les art-thérapeutes, peut être parfois considérée comme une séance de médiations artistiques, parfois même en groupe, mais distinguons plutôt l’art-thérapie de l’atelier de médiations artistiques, car il s’agit de deux choses différentes.

 

 

L’art-thérapie est une méthode de soin sur-mesure car elle part de la parole singulière de la personne venant en séance sans se fixer sur la souffrance ou le handicap de celle-ci. Elle permet le décalage et ouvre l’accès à la créativité.

 

 

Les ateliers de médiations artistiques, s’ils peuvent s’avérer thérapeutiques, sont souvent pratiqués en groupe et permettent moins un travail en profondeur. Les enjeux ne sont pas les mêmes, car en atelier de médiations artistiques, il s’agira de créer un objet physique. De même, puisque l’atelier est proposé à un groupe, les interactions entre participants feront partie des considérations du professionnel qui animera la séance. C’est l’art-thérapeute qui fera médiation entre la personne et sa création, qui facilitera l’accès à la création d’objet.

 

 

Les ateliers à médiations artistiques ne sont pas des cours de dessin ou des activités occupationnelles, ils sont pensés et travaillés avec des objectifs précis et s’appuient sur des recherches effectuées par le professionnel qui les propose.

 

 

En art-thérapie, l’objet qui nous intéresse est l’objet psychique, ce qu’il se passe en soi – consciemment ou inconsciemment – durant la séance. La séance d’art-thérapie peut comporter des outils ou des matériaux  mais l’art-thérapeute ne vous proposera pas de technique particulière, aucune consigne, ni interprétation. En art-thérapie, tout débute par une ouverture, une phrase proposée par l’art-thérapeute comme un appel à la créativité. 

Ici, c’est l’objet qui fait médiation, pas le professionnel. Celui-ci sera là pour accompagner la personne, dans une optique de soutien psychique, afin qu’elle puisse renouer avec sa propre créativité en toute sécurité. C’est la relation thérapeutique qui importe.

 

 

Pour résumer, un suivi en art-thérapie est intéressant pour des personnes en petit groupe (3 maximum) ou en individuel, il permet une prise en charge adaptée et sur-mesure de la personne âgée, en tant que sujet et l’art-thérapeute pourra proposer un protocole de soin.

 

 

Les ateliers de médiations artistiques sont intéressants lorsqu’il s’agit de travailler avec un groupe, sur les interactions groupales. S’ils peuvent avoir des effets thérapeutiques, les ateliers ne permettent pas un suivi aussi précis et individualisé qu’en art-thérapie.

Les deux propositions peuvent s’intégrer dans un travail pluridisciplinaire

 

séances d’art-thérapie ou ateliers de médiations artistiques pour les personnes âgées

Indications et contre-indications : comment débuter un suivi en art-thérapie pour senior ?

Tout suivi en art-thérapie devra être soumis à une indication médicale, c’est-à-dire que vous devez demander l’avis de votre médecin, qui saura déceler toute contre-indication à la venue en séance d’art-thérapie.

Si vous êtes un proche d’une personne âgée vivant en institution, n’hésitez pas à en discuter avec le médecin traitant de l’EHPAD.

 

 

Les indications pour débuter un suivi en art-thérapie se résument en une seule question : est-ce que cette personne âgée est en souffrance psychique, avec des difficultés ou une incapacité à évoquer sa souffrance ?

 

 

Les contre-indications, qui vous seront données par le médecin traitant, concernent souvent l’état actuel de la personne du troisième âge : si elle est en état de décompensation, de crise, il est contre-indiqué de lui proposer un suivi en art-thérapie.

 

 

Ce protocole de soin doit, bien évidemment, obtenir l’adhésion de la personne concernée. Premièrement parce que, et c’est l’objet d’un suivi en art-thérapie, sa parole doit être entendue. Deuxièmement, parce qu’une thérapie se dirigerait immanquablement vers un échec en cas de refus de la personne concernée par le suivi. L’art-thérapeute ne peut faire l’impasse sur l’accord du senior concernant son entrée en thérapie, c’est le premier principe éthique que doit respecter le professionnel en art-thérapie.

 

 

Vous avez été convaincu par les bienfaits de l’art-thérapie à la lecture de cet article et vous  souhaitez proposer des séances d’art-thérapie à des personnes âgées, sur indication médicale ? Vous trouverez des art-thérapeute certifiés partout en France.

 

 

Pour un suivi en art-thérapie auprès de personnes âgées à Marseille, je vous propose de me contacter.

Besoin de plus d'informations ?